À la même période de l'année lors de la défunte saison, c'est en qualité d'entraîneur de la provinciale 2 messieurs qu'Adrien Vanmoortel répondait à l'interview de mi-saison (Réf: Provinciale 2 Messieurs: Bilan à la mi-saison). Il le fait aujourd'hui en qualité de directeur technique (ou directeur sportif comme il semble le préférer). En effet, le comité du club a confié à Adrien la mission de préparer la saison actuelle dès la fin du premier trimestre 2018.

Les tâches d'un directeur sportif sont variées comme l'explique Adrien: "Ma première tâche a été de préparer la saison 2018-2019 dès que j'ai pris mes fonctions. Ça commence avec le choix des entraîneurs pour chaque équipe. Ensuite, il y a la constitution des groupes en fonction des

En fin de nuit le rdv est donné à 7h45 ce dimanche 16 décembre ! C’est possible si tôt un dimanche ???

Premières sur le terrain pour rencontrer les premières du classement. À l’étage 5 supporters pour Mouscron, eux aussi premiers dans les gradins.

Place au match réserve, du côté du PVTM, peu de joueuses, 9 au total avec Sylvie qui est venue prêter main-forte. La première balle est engagée par Saint-Ghislain et elle nous fait peur, elle tombe au milieu des joueuses du PVTM… On se dit qu’on va assister à une rencontre comme on a déjà vu pour les P4 et que face à une équipe de haut de classement, les filles ne vont pas développer le jeu avec le moral dans les chaussettes… Pourtant le score est de 25-18 et le moral n’est pas trop mauvais. Le deuxième set n’a pas le même scénario, les Mouscronnoises l’emportent 19-25. Le troisième set fait monter les pulsations des supporters mais hélas, les filles du PVTM s’inclinent 24-26. Et c’est la fin du match réserve. L’ambiance dans les tribunes est excellente, les 5 supporters lancent une ola. Après quelques tentatives, certains supporters adverses nous suivent.

Peu de repos et le match première débute. Sans arbitre officiel, le kop mouscronnois se voit amputé d’un membre qui gagne la chaise. Le premier set se termine sur le score sévère de 25-11. En face, de bons services et de bonnes attaques mettent Mouscron en difficulté. Sur le terrain, les filles du PVTM ne se laissent pourtant pas impressionner et entament le deuxième set motivées. Elles mènent 3-10 mais se font remonter, le suspens est présent et l’envie de gagner aussi. Les Mouscronnoises l’emportent 19-25.

Début du troisième set, peu de fautes des deux côtés et les filles se battent de part et d’autre. La petite nouvelle (Sylvie) apporte de la sérénité et le coach motive et ne transmet pas (trop) son stress. Hélas, les Mouscronnoises s’inclinent 25-18.

Le quatrième set promet d’être disputé, on sent que les deux équipes peuvent l’emporter, le score est serré: 15-15. Face à une équipe de Mouscron au moral gonflé comme jamais les Hurlues gagnent le droit d’aller au tie-break sur le score de 20-25.

Pourtant peu nombreux, le public mouscronnois rivalise largement avec nos hôtes. Et sur le terrain il en est de même : au début du set, déchaînées, elles mènent 2-6. On se dit que c’est possible, les cardios des supporters (et de l’arbitre) s’affolent. Mais le match se termine sur le score de 15-13.

C’est donc 1 point pris aux premières du classement, qui n’avaient pas encore disputé un tie-break depuis le début de saison ni perdu un match avant que le match se termine. Sans regret, et avec des étoiles dans les yeux (c’est de saison), nous avons vu une équipe avec un visage qu’on aime voir. Battantes, déterminées et organisées, les filles ont montré que le travail porte ses fruits. Merci au coach !!

On peut donc dire que non, ce dimanche 16 décembre n’était pas comme les autres dimanches.

Samedi se déroulait le dernier match de 2018 (et premier match du second tour de la saison) pour la nationale 3. Rencontre retour à domicile contre les garçons du VC Chaumont et surtout l’occasion pour les bleus de prendre leur revanche contre ceux contre qui ils se sont inclinés 3-2 il y a deux mois à peine. Mauvaise nouvelle cependant pour les visiteurs qui perdent un de leurs joueurs au 3e set du match réserve, suite à une collision lui provoquant une blessure à la cheville. Nous espérons que son retour sera prompt.

Il n’aura fallu que 3 sets (c’est un record cette année) pour que Mouscron s’impose. Malgré tout, comme toujours, les choses n’ont pas été évidentes à tous les instants. De manière générale, les sets ont été assez semblables, donnant lieu parfois à de longs échanges tant les deux équipes se battaient sur le terrain. Cependant, on ne peut omettre les erreurs techniques qui ont entaché le score, notamment dans le début du troisième set où la formation chaumontoise prend rapidement le dessus sur leurs adversaires. Coup de chance peut-être, Chaumont n’est pas non plus dans son meilleur jour et ne profite pas de son avance pour écraser le score, mais manque un bon nombre de services et permet aux Mouscronnois de revenir en jeu.

La principale difficulté du match pour les bleus a été de faire face à la taille et la puissance imposantes du bloc et des attaques des centraux adverses. En effet, il a fallu un petit moment avant que le match ne débute vraiment pour les ailiers, qui ont dû adapter leur jeu à cet obstacle. La défense a également été mise à grande contribution et a dû montrer une belle mobilité pour récupérer les ballons revenant tantôt au fond de terrain et tantôt près des 3 mètres. Heureusement, le bloc mouscronnois a, lui aussi, été à la hauteur et a permis de donner du souffle à la ligne arrière à de nombreuses reprises. On peut aussi noter le rôle de l’agressivité au service, qui s’est montrée intéressante pour empêcher le passage par le centre.

 En conclusion de ce premier trimestre, la position de Mouscron dans le classement paraît encore instable. Il est fort probable qu’avec le même entrain que celui montré lors des derniers matchs, le second tour soit témoin d’une ascension de l’équipe qui avait encore beaucoup de mal à s’ajuster en début d’année. Rien n’est pourtant joué et il vaut mieux se préparer pour attaquer 2019 en force ! Pour l’instant, la N3 vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année !