C’était le derby tant attendu du second tour : la rencontre à domicile du PVTM contre le Skill, qui s’était incliné 1 set à 3 sur son propre terrain au match aller. Les deux clubs attendaient beaucoup de cette rencontre. En remportant la victoire, les bleus pouvaient s’assurer le maintien en N3, tandis que le club tournaisien pouvait encore se sauver de la descente, si toutefois il ne concédait pas les 3 points à son adversaire. Dans l’optique de mettre tous les moyens à sa disposition, le Skill a donc mobilisé tous les joueurs possibles, déforçant légèrement l’effectif de N2 parti affronter Esneux. Résultat des courses : un beau début de match qui préconisait une grande victoire mouscronnoise a fini par se transformer en un échec critique, laissant un goût bien pire qu’amer dans la bouche des hôtes.

Tout commençait plutôt bien. Le premier set a été témoin d’une belle lutte de part et d’autre du filet. Mouscron, agressif au service (point positif qui revient depuis quelques matchs), réussit à déséquilibrer la relance adverse et peut ainsi manifester son bloc puissant, poussant Tournai à effectuer de nombreuses fautes directes à l’attaque, puis au service. A contrario, les visiteurs, plus jeunes et plus vifs, profitent de leur énergie pour bombarder la défense depuis les 3 mètres et surtout par son opposite. Une arme puissante qui a plus d’une fois fait mouche. Le score est serré, mais Mouscron reste dominant : 25-23.

Le deuxième set est en rupture totale avec la logique du match. Alors qu’on s’attendait à voir apparaître encore plus de combativité du côté noir et bleu, deux séries de services de Sébastien Alpha et de Tanguy Renard ont permis de creuser un écart massif au compteur, mettant Mouscron dans une bonne position. Réjouis par cette perspective, les Mouscronnois s’emballent dans une spirale positive, montrant un jeu assuré et percutant et achevant leurs adversaires 25-14. C’est pourtant dans cette belle période que survient le problème majeur : les hôtes prennent confiance et ne se projettent pas assez rapidement dans le 3e set, pourtant le plus important.

Ce qui devait arriver arriva. Les Tournaisiens, secoués par leur coach, reprennent vite leurs esprits et s’appliquent énormément en réception et en défense. D’un coup, leur niveau de jeu à l’attaque remonte et Mouscron n’est pas prêt à remettre autant d’énergie pour se concentrer et reprendre le contrôle du match. Cette fois, ce sont les visiteurs qui dominent au score et qui remportent le set. L’équipe hôte est secouée moralement, un grand danger pour un groupe qui présente beaucoup de mal à se ressaisir des coups durs.

Le quatrième set ressemble au précédent, avec en plus une fatigue qui commence à s’installer du côté mouscronnois, mais qui ne semble pas présente en face. La bataille est dure, les joueurs sont moins précis et percutants et commencent à perdre patience. Tournai, par contre, conserve son sang-froid, ce qui lui permet de ne pas être trop inquiété et d’aller chercher le tie-break. Malheureusement, ce 5e set part très mal pour Mouscron, qui a déjà commencé à baisser les bras dès la fin du 4e, abandonnant littéralement certains ballons dans leur chute.

Aucune surprise donc lorsque les visiteurs remportent le tie-break avec une bonne dizaine de points d’avance. Mouscron, qui paraissait si déterminé et si fier en début de match, s’est tout bonnement fait humilier sur son propre terrain, face à une équipe contre qui elle se devait de ne pas laisser passer la victoire.

C’est un énorme coup qui s’abat sur les bleus. Beaucoup de questions devront être posées d’ici au prochain match et il est certain que la détermination et le sérieux de l’équipe seront à remettre en question. En relativisant, cette défaite n’est pas un coup de grâce, la saison est loin d’être terminée et Mouscron n’est pas encore en danger direct de descente. L’équipe devra simplement se surpasser et faire face à ses démons si elle veut ressortir grandie de cette saison, autant sur le plan humain que sur le plan volleyballistique.

Dimanche, 18h, un horaire inhabituel pour la P2 qui joue normalement le samedi après-midi à domicile. Les Mouscronnois jouaient un des matchs si ce n’est le plus important de leur saison. En effet, ils ont affronté entre leurs murs la seconde équipe du classement, Binche, trois points derrière eux.

Dans le premier set, les Mouscronnois ont su dominer leurs adversaires, aidés par un service de Binche qui leur a offert de nombreux points et qui leur a permis de remporter le set 25-21.

Dans le second set, la roue a complètement tourné pour les Binchois qui ont rapidement pris une longueur d’avance sur la P2 locale. Des mauvais retours mouscronnois et un service plus sérieux des Binchois ont fait pencher la balance en faveur des visiteurs. En fin de set, Mouscron a su se stabiliser et offrir un jeu de meilleure qualité. Le coach a fait deux changements, probablement pour casser le rythme des adversaires et ainsi préparer le set suivant.  Ce retour mouscronnois n’a toutefois pas été suffisant car le set s’est soldé sur un 16-25. 

Ensuite, la machine mouscronnoise s’est relancée. Les retours était très bons sur service, excellents en défense car la P2 en voulait et ramassait toutes les balles pour les mettre dans le camp adverse. L’équipe n’a presque plus laissé aucun espoir aux Binchois qui ont perdu les deux derniers sets 25-20 chacun sans parvenir à revenir sur le score et à distancer les Mouscronnois. 

La P2 a su montrer un beau spectacle au public venu en très grand nombre pour l’occasion, ce qui a sans aucun doute été un atout pour aller chercher cette victoire.

En prenant trois points aux seconds du classement, Mouscron les devance donc de six points, ce qui les rapproche encore plus du titre cette saison.

Merci aux supporters venus nombreux encourager notre P2 sans qui, peut-être, le spectacle n’aurait pas été pareil. #RoadToP1

Ce samedi 9 février prenait lieu la rencontre retour en nationale 3 du JSBaudour contre Mouscron. Les Baudourois, bien positionnés dans le classement, ont accueilli leurs adversaires avec les 3 points comme objectif principal. A contrario, les bleus, privés ponctuellement de plusieurs joueurs dont leur capitaine et leur coach, sont arrivés avec l’idée de prendre du plaisir dans le jeu, une consigne importante qui leur fait parfois défaut dans les matchs à enjeu. C’est donc accompagnés de Jérôme Hermand et d’Adrien Vanmoortel venu se former à l’utilisation des feuilles de match électroniques que les Mouscronnois sont allés défier Baudour sur leur propre terrain.

Le premier set est plein de bonnes surprises et d’espoir, puisque jusqu’aux alentours des 15 points, les visiteurs dominent, parvenant à créer une bonne agressivité au service qui leur donne plus de souffle de jeu. Le bloc est bien placé et les réceptions et relances sont propres, un début de bon augure, donc. Mais c’était sans compter sur le mental des Baudourois, qui se remettent d’aplomb à la fin du set et parviennent, avec l’aide de plusieurs fautes mouscronnoises, à décrocher les 25 points en premier. Premier essai raté, le deuxième set sera l’occasion de se surpasser.

Malheureusement, la dominance adverse reste instoppable et déterminée. Le début du deuxième set ressemble trop à la fin du précédent et les visiteurs commettent trop d’erreurs directes, se mettant eux-mêmes en difficulté, ce qui n’arrange pas les choses. L’écart se creuse et s’achève à 25-15. Le moral tombe un peu, il faudra faire fort pour renverser la balance.

C’est sans trop d’étonnement que le troisième -et dernier- set se déroule presque à l’identique du deuxième. Avec peu de changement possible, la seule solution est de diversifier le jeu, mais en restant attentif à l’offensivité Baudouroise. Les centraux ainsi que certains ailiers se démarquent et mettent en péril les derniers espoirs des bleus, coup de sifflet final : 25-16.

Malgré une envie présente dans le premier set, c’est sans trop de bavures que le JSB a remporté son 2e tour, se renforçant dans sa position au classement. Le prochain événement sur lequel il est maintenant important de se concentrer est le match contre le Skill qui se déplacera jusqu’à Mouscron le 16 février pour une rencontre retour présentant beaucoup d’enjeux, aussi bien pour le classement que pour l’envie dont devront faire preuve les joueurs jusqu’à la fin de la saison.