Samedi matin, les cadettes sont allées battre, non sans mal, les Montoises de Saint-Luc. 

Le premier set fut catastrophique: passes ratées, smash dans le filet, services hors du terrain... Au cours de ce premier set, les filles ont manqué de jus et d'envie. Les joueuses de Saint-Luc rejoignent le banc de touche avec un 25-16 sans difficulté. Heureusement, les cadettes ont eu le bon goût de concentrer les plus mauvaises actions dans le même set.

Le second set est bien meilleur! Les filles sont plus hargneuses, se battent sur chaque ballon et les services sont de bien meilleure qualité. Malgré une bonne défense des deux côtés du filet, c'est Saint-Luc qui perd du terrain tout au long du set et s'incline 17-25.

On croit nos cadettes sur de bons rails et elles commencent en fanfare le troisième set. Les filles jouent en bloc et continuent sur la lancée du set précédent et vont jusqu'à mener 20-24. C'est alors que nos joueuses craquent mentalement. Saint-Luc égalise à 24-24 et s'impose finalement 27-25.

Les Mouscronnoises maintiennent la pression au quatrième set, mais les Montoises ne sont pas disposées à rendre les armes. On assiste à un superbe set équilibré avec plusieurs rallyes que nos cadettes finissent par emporter 23-25.

Ce sera donc le premier tie-break de la saison pour l'équipe. Encore une fois le set est très équilibré, Saint-Luc défend bien, mais finit par lâcher prise. Le PVTM gagne le set 13-15 et le match 2-3.

On retiendra de ce match une bonne organisation et une volonté évidente de bien faire. L'équipe développe un fond de jeu de plus en plus fourni. Les cadettes devront encore apprendre à démarrer le match tout de suite, à améliorer leur mobilité sur le terrain et à prendre leur responsabilité lorsqu'une balle tombe entre deux zones. Cependant, ne boudons pas notre plaisir. Outre la victoire, le niveau de jeu s'améliore de match en match!

Le spectacle fut assuré en bord de terrain aussi. Le coach Nicolas Denys aura vécu le match intensément. Son coeur aura atteint 120 pulsations par minute! Voici son avis sur le match.

Avis de Nicolas Denys (coach des cadettes)

Est-ce que ce sont les nouveaux maillots, les nouveaux sweats, la longue période sans match qui ont eu un effet positif sur nos filles ? Nous remercions encore chaleureusement Yves Morel (Optique Morel) et Vincent Larregle (Lift Informatique) pour leur sponsoring. C’est avec beaucoup de fierté que l’équipe est montée sur le terrain pour étrenner son équipement flambant neuf. Aussi, les filles n’avaient plus affronté d’adversaires depuis le match contre Tournai, le 26 novembre dernier. En tout cas, ce weekend, elles sont allées chercher en elles ce qu’il fallait pour remporter la victoire face à Saint Luc de Mons. Les Montoises n’ont pourtant pas démérité, car il a fallu aller jusqu’au tie-break pour départager les équipes. Nous le savons, l’envie et la motivation ont toujours fait partie des qualités de l’équipe. En prime, lors de ce match tendu, il y a eu très peu de ballons gaspillés, de belles constructions, l’instauration du ‘switch’ dans le système de jeu, d’excellents services et une meilleure présence au filet. Les nouvelles joueuses ont aussi tiré superbement bien leur épingle du jeu. Toutes peuvent être fières des progrès réalisés depuis le début de la saison. Bref, tous les ingrédients étaient là pour gagner ce match. Des coachs une nouvelle fois aux anges !

   
    

L'avis de Vincent (père de Megan et sponsor maillot des cadettes)

C'était de grandes sensations dans les tribunes, et un vrai plaisir de voir de très beaux moments de solidarité entre les filles. Elles ont été patientes pour la victoire, qui n'en a été que plus joyeuse alors que l'équipe locale a joué son va-tout et montré de beaux mouvements.

On a hâte pour le reste de la saison! 

Résumé et analyse du match par le coach Nicolas Denys

Bravo pour cette victoire les filles!!! Une équipe plus faible que les deux dernières rencontrées, mais il y avait la manière. Les joueuses ont bien appliqué les consignes. Une meilleure présence au filet avec des blocs, de beaux déplacements et peu de ballons morts, un jeu qui se construit de mieux en mieux. Quelques baisses de régime de temps en temps au milieu des sets et un set concédé. Un match qui s'est terminé sur un beau suspens avec le dernier point qu'il a fallu arracher. On sentait un soulagement auprès des parents qui ont vécu le match de très près et bien soutenu l'équipe.

Nicolas Denys

Nos cadettes se déplaçaient pour un match périlleux face à Lessines au Centre Sportif Claudy Criquielion. Pour l'occasion, pas moins de dix parents étaient présents pour supporter les neuf joueuses sélectionnées par les deux Nico.

L'équipe locale se compose d'un mélange de joueuses pas encore tout à fait prêtes pour jouer en équipe senior auxquelles s'ajoutent trois joueuses évoluant en Provinciale 3. Sur le papier, le match semble plié avant d'avoir commencé. Cependant, les mouscronnoises se battent comme des lionnes au cours d'un premier set disputé. Les filles jouent en bloc avec coeur et l'emportent 23-25.

La suite du match sera nettement plus compliquée. Lessines aligne une équipe plus homogène et commet peu d'erreurs. Nos cadettes n'arrivent pas à sortir la tête de l'eau et perdent logiquement les trois sets suivant 25-16, 25-6 et 25-10. Les cadettes ont joué contre plus fortes qu'elles et n'ont pas à rougir de leur performance. Même si la fin du match fut difficile, le premier set fut d'excellente facture et pourra servir de set de référence pour les match à venir. Nos joueuses sont encore trop statiques. Elles ont besoin de temps et d'entraînement pour gommer les fautes techniques et améliorer leur mobilité sur le terrain.

Le mot du coach

Pile : Résultat, 3- 1 perdu face à des Lessinoises dont la moitié joue en P3 ou même P2.

Face : et ce qu’on retiendra : Quel premier set ! De la présence, des constructions, des services gagnants, de l’envie, de la hargne, de la voix,… (au désespoir des joueurs de badminton à côté…) Un set gagné 23/25 avec panache et volonté. Vous avez rendu vos coachs fiers de vous, les filles ! Maintenant, si on pouvait s’emballer ainsi tout au long d’un match, les autres équipes n’auraient qu’à bien se tenir.

La pièce roulera certainement autrement une prochaine fois.

Nicolas Denys