Toute l’équipe de la nationale mouscronnoise n’espérait qu’une chose ce dimanche, continuer sur la lancée engagée une semaine plus tôt et ainsi aller prendre 3 points contre son adversaire, le VC Chaumont. Loïc Depauw et Simon Aureja étant blessés, c’est Christian Parent qui assurera le rôle de libéro, accompagné au 4 par Antoine Vandeputte, de retour après 3 semaines d’absence. Il s’en est fallu de peu, mais les bleus ne rentreront finalement qu’avec un point décroché au tie-break de la rencontre. La défaite est amère, espérons juste qu’elle sera source de progrès pour la suite du championnat.

C’est au bout de 5 sets et de deux heures de match que le PVTM s’incline face à la formation chaumontoise, non sans avoir montré les crocs durant le match, mais en ayant un goût amer en travers de la gorge.

En effet, le premier set avait si bien débuté ! Les consignes données par le coach, Manu Hagnere, ont été très bien respectées : servir de manière agressive sur certains joueurs moins en forme en réception, placer des blocs propres aux ailes et jouer un maximum par le centre. Le jeu formé tourne alors vite en faveur des Mouscronnois qui ne laissent que 15 points à l’adversaire en arrivant à la fin du set. Le début du match est de bon augure, mais il ne le restera pas très longtemps. 

À peine les joueurs ont-ils changé de côté du terrain qu’ils subissent directement la perte de 4 points d’affilée. La réception n’est pas stable, la communication est trop hésitante. Résultat : un écart est formé et il sera difficile d’aller le combler au plus vite. Une bonne passe leur permet cependant de créer la surprise notamment à la « pipe » et de remonter un peu dans le jeu. Toutefois, quelques balles plus tard, il devient très difficile de s’imposer à l’attaque : le bloc chaumontois est bien placé et Mouscron s’enfonce seul dans ses petites erreurs techniques, laissant le set se terminer à deux points d’écart pour leurs opposants.

Le troisième temps n’est pas beaucoup plus fructueux. Un peu de frustration vient rendre difficile la lucidité dans le jeu. De ce fait, les joueurs essayent de se reprendre et diminuent l’intensité au service, ce qui laisse beaucoup de possibilités aux adversaires pour initier des attaques dangereuses. Et les bleus en paient les frais : Chaumont domine le score tout au long du set, 2 - 1.

Voyant qu’il fallait bien changer quelque chose, de nouvelles consignes sont données aux Mouscronnois. On stabilise la réception et on retrouve une belle intensité au filet. Le positionnement au bloc n’est, lui, toujours pas parfait et cela rendra la tâche compliquée aux visiteurs durant toute la durée du set. Cela dit, le PVTM atteint les 25 points en premier. Enfin un soupir de soulagement, le tie-break arrive, il est toujours possible de repartir avec 2 points.

Malheureusement, plusieurs fautes d’imprécision viendront handicaper les bleus qui n’atteindront finalement que la dizaine de points. Une belle opportunité, mais manquée…

Sans être défaitiste, on peut voir dans ce match une petite source de déception. Toutefois, on le sait, cela ne pourra qu’encourager les joueurs à montrer un volley en progression constante au cours des prochaines rencontres. Un aspect largement positif à soulever est la qualité de jeu qui a pu être apportée lorsque les consignes et le mécanisme de jeu travaillé aux entraînements étaient respectés. Le travail paye et ça se voit ! Il ne manque plus qu’un peu d’habitude et de hargne ! Les perspectives sont plus que satisfaisantes !

On y est enfin! Une première victoire s’impose pour les Mouscronnois comme résultat d’un derby attendu et appréhendé : la rencontre face à la jeune équipe du Skill Tournai. Peut-être la victoire de la P2M (le même jour) face au même adversaire a-t-elle amené une énergie positive pour ce match ! Une chose est sûre, Mouscron repartira fier à la maison.

Comme toujours, une rencontre donne lieu à une compétition d’objectifs, et ceux-ci n’étaient pas minimes pour chacune des équipes. Les Tournaisiens qui composent la N3 sont en majorité assez jeunes et sont montés l’année dernière en nationale, ayant fini champions en P1. Ils attendent donc de ce championnat la possibilité de continuer à progresser à ce niveau et ont de gros avantages à prendre leur place dans le classement.

Les Mouscronnois, ont, comme on le sait, enchaîné les défaites depuis le début de la saison et n’avaient qu’une idée en tête : repartir avec les 3 points.

Qui plus est, un derby entre les deux villes voisines est toujours un objectif mental supplémentaire, ce qui a certainement eu pour effet d’augmenter la pression dans les deux camps.

Score final : 1-3 pour les visiteurs, de la sueur, quelques peurs parfois, mais une satisfaction bel et bien présente. En résumé du match, les deux premiers sets sont menés par Mouscron jusqu’aux 25 points. Cependant, si la première fois, les hurlus sont restés devant leurs adversaires sans être trop inquiétés, le deuxième set a été beaucoup plus dangereux avec une remontée de Tournai jusqu’aux environs de 21 partout. Une série de services adverses sur une position difficile a donc failli mettre en péril l’ambition des visiteurs.

En continuant (malheureusement) sur cette lancée, c’est le Skill qui prend l’avantage rapidement dans le 3e set. Les Mouscronnois ont éprouvé de grands problèmes à la réception, mettant en difficulté la passe et de ce fait, l'attaque. L’écart s'est resserré : 2-1.

L’instant est alors crucial : reprendre la main ou laisser aller les choses jusqu’au tie-break. L’avis du coach est alors d’effectuer deux changements aux ailes et d’exiger une plus grande concentration en réception et une mise en difficulté au service. Les visiteurs remontent alors sur le terrain la tête haute et les idées plus au clair. S’ensuit le résultat final : 3 points et une saison qui démarre enfin !

 

Prochaine étape : VC Chaumont !

C’est en ce dimanche après-midi que prenait place la rencontre opposant les formations de Baudour et Mouscron. Deux équipes au parcours déjà bien différents depuis le début de la saison. La première étant en tête de classement alors que les hôtes ont encore tout à prouver, ayant enchaîné 4 défaites. Deux objectifs distincts aussi : pour les uns continuer dans la lancée et garder sa place sur le podium et pour les autres, faire une première percée dans le championnat.

Le résultat du match réserve est serré, 2 -1 en faveur du PVTM. Cela dit, Mouscron, déforcé de 4 joueurs, se voit obligé d’aligner une équipe semblable à celle du match réserve et ne peut donc pas créer de surprise. Les consignes sont claires : travailler les zones de service, la stabilité en réception et le placement au filet.

Le premier set se transforme rapidement en combat au coude à coude. Quelques erreurs techniques handicapent les bleus tandis que leurs adversaires sont propres sur la relance et agressifs en zone d'attaque. Rivaliser avec Baudour demande de l'intelligence dans la distribution de jeu. Les points se succèdent alternativement, une fois pour les visiteurs, une fois pour les Mouscronnois. Les 25 points sont très vite dépassés pour chaque camp, le set se termine sur un score de 33-31 en faveur de Baudour.

Le public est témoin, au second set, d’un début intéressant. 4-0 pour les hôtes qui ont pourtant pris un coup à cause de la défaite du premier set. Malgré cette avance, les locaux se font vite rattraper et devancer jusqu’à 7 points d’écart. La formation Baudouroise finit par accéder aux 25 points sans être trop inquiétée, notamment à cause de 6 erreurs au service.

Enfin, le 3e et dernier set se traduit par un combat de moins en moins facile pour les bleus qui s’inclinent finalement au bout de deux petites heures de match.

Que tirer comme conclusion pour le PVTM ? Le coach, Manu Hagnere, assure que même si la période est difficile, le niveau de jeu continue de monter à chaque rencontre. Le groupe se soude un peu plus à chaque passage sur le terrain, la priorité est donnée à l’acquisition des réflexes et à une stratégie de jeu commun. Toujours encouragée par ses supporters, la Nationale 3 continue à travailler pour se mettre à niveau.