Troisième essai dans le championnat pour la N3 de Mouscron et toujours pas de victoire à la clé. Ce samedi 6/10, les Enghiennois ont réussi à s’imposer 3 sets à 1 en une rencontre qui aura duré plus d’une heure trente. Les résultats finissent par engendrer des frustrations pour l’équipe, qui espère décrocher 3 points le plus rapidement possible.

Toutefois, il est des résultats qui ne se retrouvent pas dans le score final et qui ont pourtant tout autant d’importance, et ceux-là sont plutôt encourageants ! En effet, les joueurs commencent à développer un jeu bien formé, plus réfléchi et relativement stable. Même s’il lui reste encore pas mal de travail à fournir pour aboutir au niveau qu’elle vise, la nationale 3 peut déjà voir sa cohésion interne et son niveau de jeu évoluer. Malgré un certain nombre d’erreurs directes qui ont coûté cher durant le match, les bases d’une formation solide se créent peu à peu.

Très bien soutenus par des gradins de supporters en grande forme, les Mouscronnois ont entamé leur match en remportant le premier set avec une belle énergie et une volonté de s’imposer. Malheureusement, juste après le changement de terrain, les choses n’ont pas redémarré aussi bien (4 points donnés à l’adversaire directement) et le reste du jeu s’est voué à essayer de rattraper ce retard, sans succès et avec amertume (le set se finissant sur un écart de 4 points). Les deux derniers sets ont, quant à eux, été témoins d’un nombre important de fautes, en majeure partie du côté domicile tandis qu’Enghien a su présenter une stabilité remarquable au service et en réception.

Des leçons à tirer donc, afin de présenter une exigence technique plus approfondie, ce qui permettra certainement d’appréhender au mieux les rencontres qui suivront. Les points à retenir sont la bonne agressivité au filet, la combativité en défense et celle qu’ont su présenter les joueurs à certains moments, ainsi que la confiance du club et des supporters pour ce début de saison. Reste à fournir la sueur pour persévérer dans ces objectifs !

 

 

Partager sur: