Ce samedi 9 février prenait lieu la rencontre retour en nationale 3 du JSBaudour contre Mouscron. Les Baudourois, bien positionnés dans le classement, ont accueilli leurs adversaires avec les 3 points comme objectif principal. A contrario, les bleus, privés ponctuellement de plusieurs joueurs dont leur capitaine et leur coach, sont arrivés avec l’idée de prendre du plaisir dans le jeu, une consigne importante qui leur fait parfois défaut dans les matchs à enjeu. C’est donc accompagnés de Jérôme Hermand et d’Adrien Vanmoortel venu se former à l’utilisation des feuilles de match électroniques que les Mouscronnois sont allés défier Baudour sur leur propre terrain.

Le premier set est plein de bonnes surprises et d’espoir, puisque jusqu’aux alentours des 15 points, les visiteurs dominent, parvenant à créer une bonne agressivité au service qui leur donne plus de souffle de jeu. Le bloc est bien placé et les réceptions et relances sont propres, un début de bon augure, donc. Mais c’était sans compter sur le mental des Baudourois, qui se remettent d’aplomb à la fin du set et parviennent, avec l’aide de plusieurs fautes mouscronnoises, à décrocher les 25 points en premier. Premier essai raté, le deuxième set sera l’occasion de se surpasser.

Malheureusement, la dominance adverse reste instoppable et déterminée. Le début du deuxième set ressemble trop à la fin du précédent et les visiteurs commettent trop d’erreurs directes, se mettant eux-mêmes en difficulté, ce qui n’arrange pas les choses. L’écart se creuse et s’achève à 25-15. Le moral tombe un peu, il faudra faire fort pour renverser la balance.

C’est sans trop d’étonnement que le troisième -et dernier- set se déroule presque à l’identique du deuxième. Avec peu de changement possible, la seule solution est de diversifier le jeu, mais en restant attentif à l’offensivité Baudouroise. Les centraux ainsi que certains ailiers se démarquent et mettent en péril les derniers espoirs des bleus, coup de sifflet final : 25-16.

Malgré une envie présente dans le premier set, c’est sans trop de bavures que le JSB a remporté son 2e tour, se renforçant dans sa position au classement. Le prochain événement sur lequel il est maintenant important de se concentrer est le match contre le Skill qui se déplacera jusqu’à Mouscron le 16 février pour une rencontre retour présentant beaucoup d’enjeux, aussi bien pour le classement que pour l’envie dont devront faire preuve les joueurs jusqu’à la fin de la saison.

Ce dimanche, la P2M s’est donnée rendez-vous à 7h30, direction Frasnes pour affronter l’équipe de Pays des Collines. Ce match était l’un de plus redoutés par les Mouscronnois puisqu’ils avaient perdu à domicile au premier tour. Ce n’est donc pas sans une certaine pression que la P2 s’est déplacée au pays des collines ce dimanche. 

Peut-être peu habitués de jouer à cet horaire, le  match réserve était assez laborieux pour Mouscron qui a commis de nombreuses fautes. Enfin, avant le début du match première, l’équipe s’est relevée et dégageait un esprit positif, prête à affronter les joueurs qui lui ont infligé la seule défaite actuellement cette saison. 

Après un bon départ, les Mouscronnois ont vaincu leurs adversaires respectivement 18 et 17-25 dans les deux premiers sets. Il faut dire que les défenseurs ne laissaient pas tomber beaucoup de balles, aidés par un bloc efficace. 

Cela s’est avéré plus compliqué dans le troisième set où les joueurs se sont retrouvés menés de 10 points. Après ce petit coup de mou, ils ont réussi à resserrer le score (24-17 puis 24-21). Cela n’a malheureusement pas été suffisant mais toutefois encourageant pour réveiller la rage de vaincre des Mouscronnois. Les paroles très positives du coach ont probablement aidé au rebondissement de l’équipe car, dans le quatrième set, c’est l’équipe adverse qui s’est à son tour vue menée de dix points pour finir sur un score de 17-25.

Cette victoire qui fait un grand bien à la P2 les mène un peu plus proche du titre de cette saison grâce à ses trois points supplémentaires. Ils se trouvent maintenant trois points devant les seconds, Binche, qu’ils affronteront le dimanche 10 février à 18h à domicile. Venez nombreux les encourager !

Ce dimanche après-midi, la nationale 3 mouscronnoise rendait visite aux joueurs d’Enghien, contre qui elle s’était inclinée lors du match aller sans opposer trop de résistance. La prestation des bleus a grandement changé depuis, puisque la victoire a failli surgir au bout de 4 sets. Malgré un tie-break difficile à remonter et par la suite, la défaite, les visiteurs sont beaucoup plus satisfaits de leur jeu et de leur combativité.

C’est dans une salle en ébullition (les chauffages fonctionnaient très bien) que s’est déroulée la rencontre entre les deux formations au coude à coude dans le classement, possédant toutes deux un score de 21, avec un match joué en plus pour Mouscron. Pour se distinguer de l’autre, chacune des équipes devait prendre le maximum de points, arrivant ainsi à se détacher du dernier tiers dans le tableau des scores. Malheureusement, Enghien ne repartira qu’avec deux points, en en laissant un pour leurs adversaires. L’écart est creusé, mais est encore rattrapable.

De manière générale, on peut dire que des deux côtés du filet, beaucoup de sueur a coulé sur les maillots. Presque aucun ballon n’a été abandonné en cours de route et la combativité des joueurs a pu en impressionner plus d’un, motivant les supporters enghiennois à ramener du public et une grosse caisse. On peut cependant remarquer la présence de plusieurs fautes directes, autant du côté mouscronnois (ce qui leur fait par exemple commencer le match avec 5 points de retard) que du côté enghiennois (beaucoup de services ratés aux 2e et 3E sets).

Les grandes forces d’Enghien ont été d’une part leur taille au bloc, qui a obligé les ailiers adverses à jouer les mains plus qu’à l’ordinaire, et leurs services agressifs, qui ont plus d’une fois mis en déroute la réception mouscronnoise. Parallèlement à cela, les avantages des visiteurs ont été de faire preuve de pas mal de lucidité sur l’organisation du plan d’attaque, sur la propreté au service et la mobilité en défense. En contrepartie, les Mouscronnois se sont tout de même vus passer par des phases plus difficiles qui leur ont coûté cher, comme à la fin du 4e set, où la victoire n’était plus qu’à un point, mais où le bloc n’a pu empêcher les offensives adverses. Le tie-break n’a pas fait sujet à discussion, puisque Enghien a su dominer le jeu tout au long de leur ascension jusqu’aux 15 points.

Au final, l’équipe est déçue de ne pas avoir réussi à décrocher les 3 points, qui paraissaient tellement accessibles pendant le 4e set, mais se dit très satisfaite de la hargne qu’elle a montré tout au long du match, ce qui n’est pas le point fort habituel de la N3. D’autres matchs importants sont à venir et il sera bon de se remémorer les sensations éprouvées lors de ce match pour aller chercher plus de volonté et de niveau de jeu.